De la dépendance à l’autonomie affective...

by polyphil


21 Nov 2008
 None    Textes choisis

arton70.jpg

La dépendance

Ma pensée est centrée sur la personne aimée (appelons-la l’Autre). Quand l’Autre n’est pas là, je pense à ellui, à des moments vécus ensemble, ou à des moments futurs que nous vivrons ensemble. Quand l’Autre est avec quelqu’un-e d’autre, j’imagine par bribes ce qu’illes vivent.

Un chemin de découvertes...

by polyphil


20 Nov 2008
 None    Témoignages

arton60.jpg

Par Isabelle

J’ai rencontré « l’homme de ma vie » à dix-neuf ans. Vous savez, le prince charmant, celui que l’on surinvestit affectivement pour qu’il soit tout à lui tout seul. Je me suis vite rendue compte que, au-delà des serments de fidélité, j’étais loin d’être tout pour lui. Les mots posés sur ce ressenti n’ont rencontré que dénégation, voire moquerie.. « Qu’est-ce donc que tu imagines ? »

Changer d’abord son propre Logiciel

by polyphil


03 Nov 2008
 None    Textes choisis

arton66.jpg

Extrait d’un article écrit par Françoise Simpère

Suite à la publication de article "Ni libertin ni infidèle, le polyamour fait des ravages" sur Rue89.com, Françoise Simpère réagit :

Le lendemain, sur « rue 89 », les commentaires allaient bon train pour juger cette « nouvelle norme », Pourquoi norme ? L’idée est justement de ne pas normer : la monogamie est normative puisqu’elle OBLIGE à l’exclusivité sexuelle sous peine de transgression et de culpabilité, la biodiversité amoureuse n’oblige personne à avoir plusieurs amoureux, elle ouvre la POSSIBILITE de le faire ou de n’en avoir qu’un, ou pas du tout, d’être célibataire ou marié. Elle consiste à admettre la DIVERSITE des façons d’aimer, point barre. Ce n’est pas un modèle de substitution.

Vivre en anarchiste à la " Belle époque"

by polyphil


01 Nov 2008
 None    Textes choisis

arton75.jpg

par Paco

À la fin du XIXe siècle, des anarchistes se retroussèrent les manches pour vivre « ici et maintenant » au plus près de leurs aspirations. Ils fondèrent des « milieux libres ». Les éditions Libertaires viennent de publier deux ouvrages qui offrent un beau panorama de ces colonies expérimentales.

Miche BREL : "Je savais depuis le début qu’il était comme ça."

by polyphil


30 Oct 2008
 None    Textes choisis

arton48.jpg

24 Septembre 2003, Télémoustique - EXTRAITS :

Il m’avait dit qu’il ne divorcerait jamais, sauf si je le lui demandais. « Si tu rencontres l’homme de ta vie, autre que moi... » Je ne l’ai jamais demandé. Essayez, vous, de remplacer Brel.

D’un autre côté, sa dimension ne vous a-t-elle pas écrasée ?

M.B. - Non, pas du tout. Il m’a entraînée dans une vie extraordinaire. Il m’a solidement secouée. Parfois, je lui disais : « Tu ne rentres quand même pas souvent. » Il répondait : « Epouse un pharmacien, il sera là tous les soirs, mais au bout de huit jours, tu en auras marre. » Il avait raison.