nirgal-150.jpg

J’ai découvert le polyamour totalement par hasard, sur le bord d’un chemin de randonnée à Ténériffe à plus de 2000m.

J’ai découvert le polyamour totalement par hasard, sur le bord d’un chemin de randonnée à Ténériffe à plus de 2000m. Enfin j’ai plutôt rencontré un couple de polyamoureux. C’était en 2007, j’avais vécu quelques mois plus tôt une rupture qui m’avait laissé abîmé. C’était une relation tout ce qu’il y a de plus classique, monogame avec son lot de jalousie, exacerbée par deux années passées à plus de 1000km l’un de l’autre. Mais une relation amoureuse où finalement on s’entête à voir dans l’autre tout ce dont on a besoin et à ne surtout pas chercher ailleurs ce qui pourrait mieux nous convenir.