Textes choisis

L’Amour-toujours : un tue-l’amour

by polyphil


21 Oct 2008
 None    Textes choisis

arton46.gif

Par Vincent Cespedes

Isadora Duncan dresse ce bilan dans Ma vie :

« Chacune de mes histoires d’amour aurait pu faire un roman ; elles se terminèrent toutes mal. J’ai toujours attendu celle qui se terminerait bien, ou plutôt qui durerait toujours, toujours — comme au cinéma. »

Isadora Ducan « Amour, toujours » : la plus illustre rime de la langue française. Les partisans de l’Amour-toujours — ces « romantiques » autoproclamés, ces « Je-sais-que-ça-n’existe-pas-mais- je-veux-y-croire-quand-même » — seraient-ils victimes d’une rime hasardeuse ?

BREL ET LES FEMMES : "J’ai une envie d’aimer qui est abominable !"

by polyphil


19 Oct 2008
 None    Textes choisis

arton47.jpg

publié dans la revue TéléMOUSTIQUE, Hors-Série "Jacques BREL" - 2008

En amour comme dans La vie, Brel était un affamé. Il a aime les femmes avec passion mais aussi distance. Miche, Suzanne, Sylvie, Marianne, Maddly, elles ont toutes partagé un moment de la vie de Jacques. Chacune à sa manière.

Le XXIe siècle sera celui de l’amour multiple

by polyphil


24 Sep 2008
 None    Textes choisis

arton72.jpg

Par Jacques Attali

Au-delà encore aura lieu la dernière rupture : on voudra séparer totalement la reproduction biologique de l’acte sexuel. Il deviendra, il est déjà, possible d’avoir des enfants sans relations sexuelles ; et il deviendra même un jour possible, il est déjà possible, d’en avoir sans que la mère porte l’enfant ; et enfin il deviendra possible d’avoir des enfants sans qu’aucune femme ne pote l’enfant, porté dans des utérus artificiels.

Lettre sur l’amour, la beauté, la vie, l’inconstance et quelques autres sujets

by polyphil


06 Sep 2008
 None    Textes choisis

arton20.jpg

Par Emilie Lamotte : anarchiste et néo-malthusienne

Cette lettre remonte à quelques années déjà et Emilie Lamotte qui l’a écrite n’est plus parmi les vivants. Elle était adressée à un anarchiste qui défendait l’idée de la pluralité en amour, ou des amours simultanées.

Quiconque n’a pas juré ne saurait être parjure

by polyphil


06 Sep 2008
 None    Textes choisis

arton25.jpg

extrait de : M. Onfray, "La puissance d’exister", Editions Grasset et Fasquelle 2006 (p 139)