Matthew

Toutes mes réponses sur les forums

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • en réponse à : Bonsoir #1592
    Matthew
    Participant

    Bienvenue, et bonne chance dans vos découvertes!

    en réponse à : Ex et polyamour? #1579
    Matthew
    Participant

    Désolé de ne pouvoir vous éclairer plus… Selon moi, savoir aimer deux personnes à la fois, c’est un pas vers le polyamour. Cependant, le polyamour, c’est plus que ça :être honnête avec vous-même sur la nature de vos relations et ce que vous en attendez, honnête aussi avec vos partenaires. Et que tout ce qui est entrepris soit réfléchi ensemble, et mutuellement consenti. Dans votre cas, il faut voir si les sentiments (et les relations) persistent dans le temps ?

    Je ne suis pas un expert, étant plutôt novice dans cet univers moi-même, et je ne vous connais pas, vous et vos relations.

    en réponse à : Bonjour 😊 #1548
    Matthew
    Participant

    Bienvenue Herris, et bon courage dans cette nouvelle aventure qui s’ouvre devant vous !

    en réponse à : Où et comment rencontrer des polyamoureux belges? #1546
    Matthew
    Participant

    De rien ! Et merci pour le partage du site polyrencontres.fr, espérons qu’il se peuple un peu plus 🙂

    en réponse à : Où et comment rencontrer des polyamoureux belges? #1540
    Matthew
    Participant

    Coucou Héloïse !

    Je n’ai pas fait beaucoup de rencontres avec des polyamoureux, mais j’ai en revanche testé quelques apps/sites et je peux donner quelques avis/mon ressenti sur celles-ci. Je passe volontairement sur les cas “mainstream” (tinder, etc.) qui ne sont évidemment pas adaptés.

    Les mauvaises expériences:

    Feeld : app apparemment inclusive/ouverte d’esprit à première vue, mais essentiellement utilisée pour des rencontres “charnelles”, et/ou par des couples chassant la licorne. Au final, je n’ai eu aucune discussion proche d’être intéressante sur cette app avec qui que ce soit.

    Fruitz : juste tinder en mieux habillé. Rien d’autre à dire que ça, ce n’est pas du tout adapté.

    Gleeden : moyenne d’âge élevée (profils oscillant entre 50 et 60 ans), business model complètement absurde, beaucoup de faux profils… étant donné que nous sommes sur un site de rencontres adultères, on pourrait se dire que beaucoup là-bas sont attiré.e.s par des relations non-monogames mais au final le discours sur le polyamour y est visiblement complètement absent.

    La bonne expérience :

    – OKCupid : site américain (donc il faut savoir parler anglais, of course) qui met l’accent sur l’inclusivité et des profils détaillés, et moins sur la “culture du swipe”. On peut s’y afficher en couple et même lier son compte avec celui de son ou sa partenaire (même si le site est buggué et qu’il faut un peu chipoter pour comprendre comment ça marche). J’ai eu pas mal d’échanges sympas là-bas, et même fait deux rencontres avec des personnes polyamoureuses.

    Petite note : j’ai constaté que les sites/app ont toujours leur public cible: les 18-22 sont sur Tinder par exemple, les plus âgés sur Gleeden/meetic… Donc si vous cherchez à rencontrer quelqu’un de votre âge, une app vous conviendra peut-être mieux qu’une autre.
    J’ai aussi constaté en parlant avec des polyamoureux.ses qu’il y en a de tous les âges, mais qu’iels sont souvent minoritaires – il peut être utile d’étendre votre recherche à plus jeune ou plus âgé.e que vous si vous voulez vraiment augmenter vos chances de discuter avec les bonnes personnes.

    Ce n’est que mon modeste avis, je suis curieux d’en lire plus sur vos expériences !

    en réponse à : Bonjour, #1538
    Matthew
    Participant

    Bonsoir et bienvenue Fabi !

    en réponse à : Bonjour à tous ! #1534
    Matthew
    Participant

    Bonjour,

    Merci pour vos commentaires à toutes les deux.

    Je ne suis pas contre des discussions sur le sujet (ici ou ailleurs… il y a un forum, servons-nous en ?). Je t’ai envoyé un MP 😉

    Bonne journée!
    M.

    en réponse à : Bonjour 🤗 #1531
    Matthew
    Participant

    Rebonjour !

    Merci pour ce partage. il est intéressant de lire d’autres expériences.

    Ce qui est vraiment intriguant, c’est finalement le développement de toutes ces questions. Je suis curieux de savoir (dans le cas de notre couple, mais également dans le cas des autres) comment ces limites évoluent et quelles nouvelles problématiques arrivent en pratique – on pense être préparés à beaucoup de chose après de nombreuses discussions, mais il reste pas mal d’inconnues …!

    Bon courage à tous les deux dans vos aventures futures et présentes 🙂

    M.

    en réponse à : Bonjour 🤗 #1526
    Matthew
    Participant

    Bonjour à tous les deux !
    C’est chouette de voir un couple s’exprimer “de concert” sur la question 🙂
    Par simple curiosité : quel “contrat”/accord avez-vous installé entre vous deux jusqu’ici ? Vous avez déjà fait des rencontres ? 🙂

    en réponse à : Hello everyone ^^ #1525
    Matthew
    Participant

    Coucou Amber-Malk-Blood-Del (toudiou, pseudo compliqué !). Je ne suis pas de votre tranche d’âge mais je trouve ça curieux/cool que vous ayez cette démarche !
    Je serais intéressé d’échanger avec vous si vous voulez : comment êtes-vous arrivés à cette envie, qu’est-ce que vous en attendez, etc.?

    Bonne soirée !
    M.

    en réponse à : Bonjour à tous ! #1521
    Matthew
    Participant

    Bonjour Julie !
    C’est chouette de recevoir une réponse ici, ce serait sympa que ce forum devienne plus actif.
    Comme je le disais plus haut, nous sommes ensemble depuis presque 10 ans (bon, 9 ans et demi, mais on ne va pas chipoter), donc nous nous sommes rencontrés très jeunes et n’avons logiquement pas énormément d’expériences d’autres relations (elle pas du tout, moi des amourettes sans véritable importance d’avant mes 19 ans…).
    Ce n’est pas aussi clair que ce que je vais décrire, mais si j’essaie d’analyser la façon dont nous avons évolué vers cette discussion, je dirais que cette période de confinement, couplée au fait que nous avons emménagé ensemble début 2020, nous a amené à nous rendre compte qu’à force de passer l’entièreté de notre temps ensemble (confinés !), nos désirs (notamment sexuels) n’étaient plus tout à fait alignés.
    Sans parler de routine, le fait de n’avoir que l’autre comme compagnie et seul lien social/seule source de “loisir” (si je puis dire) a créé une certaine monotonie, qui s’en est ressentie sur notre libido… et la discussion a démarré sur cette question. Comme on s’aime et qu’on a toujours eu l’habitude de pas mal communiquer sur nos sentiments, nos envies, etc., on en a parlé franchement et s’est mise sur la table, entre autres discussions sur nos habitudes de sexualité et comment répondre à nos besoins respectifs, la possible question de l’ouverture de notre couple. L’idée au départ partait plus d’un “je ne serai pas jalou.x.se si tu vas voir ailleurs si moi je n’ai pas envie ce soir”. On s’est dit que c’était pas mal comme deal (parce qu’on n’est pas très jaloux et que ça semblait pratique), et on s’est dit qu’on ouvait s’appeler “couple libre”.

    Après, en réalité, la question du “comment” s’est vite posée. D’abord, on est toujours en situation de covid, donc rencontrer des gens n’est pas si simple, et puis les gens ne vont pas juste aller écarter les jambes pour soulager nos urgences sexuelles… ce ne sont pas sextoys 😀

    Pour résumer rapidement l’évolution de la discussion, nous nous sommes assez vite rendus compte, notamment après avoir discuté avec quelques personnes sur des apps de rencontre, que rencontrer des gens juste pour le sexe en mode “coup d’un soir” n’avait pas beaucoup de sens ni pour l’un ni pour l’autre, et qu’en réalité le sexe n’était pas au cœur du débat, il n’était que le symptôme de notre envie d’avoir des bulles d’air hors d’un quotidien d’ordinaire agréable mais devenu un peu morose par la force des circonstances (confinés 100% du temps à deux dans un petit appart).
    Donc on a ouvert la possibilité que ces rencontres soient “plus que du sexe”, en se laissant le droit de nouer des amitiés, de ressentir de l’affection,… d’où mon questionnement sur le polyamour (j’ai d’ailleurs acheté “The Ethical Slut” pour me renseigner). J’ai fait des rencontres de mon côté et j’ai trouvé ça cool de pouvoir me dire que j’étais encouragé par ma copine à faire de nouvelles rencontres, qu’elles ne mènent à rien, à de chouettes discussions ou à une relation plus suivie. A côté, bien sûr, le couple libre n’a pas été la seule réponse à nos questionnements, on a aussi repris des cours de musique tous les deux et on essaie aussi de prendre du temps juste à deux chaque semaine pour briser le train-train avec de nouvelles choses, des discussions sur nos projets d’avenir (et une potentielle future progéniture, par exmple),… et ça a l’air de nous convenir :).
    On s’est entretemps plusieurs fois rassurés sur le fait qu’on voulait tous les deux rester ensemble et que tout cela n’engageait pas notre amour. Juste qu’on se mettait d’accord sur quelques règles qui feront qu’on pourra explorer nos sentiments dans d’autres dimensions. Je me rends compte que, dit comme ça, le couple libre fait un peu “remède” mais en tout cas pour nous la question est venue assez naturellement, surtout par curiosité en fait 🙂

    Mais tout ceci est un questionnement en cours et je suis loin d’avoir des réponses à toutes nos questions… il s’agit juste d’une (modeste) description de notre cheminement. J’espère que je n’ai pas été trop long !
    Curieux d’échanger avec toi sur ta propre situation et de savoir ce que tu en penses. Merci d’avance, et bonne soirée !

    M.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois par Matthew.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois par Matthew.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 mois par Matthew.
11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)